Actualités

Haro sur les coffres-forts !

C’est la fin de l’anonymat sur les coffres-forts bancaires. A partir du 1er septembre 2020, tous les clients disposant d’un coffre-fort dans leur banque seront inscrits dans un registre du fisc.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, rien ne permettait jusqu’à maintenant à l’administration de savoir qui détenait un coffre. Une brèche qui se referme puisqu’à l’instar des comptes bancaires, toutes les opérations concernant les coffres-forts (ouvertures, clôtures ou modifications) seront déclarées par la banque à l’administration. Si le fisc et les autres services (douanes, police, huissiers…) pourront consulter ce fichier, ils n’auront cependant pas accès au contenu.

Sachez toutefois que détenir un coffre-fort dans une banque n’est pas synonyme de fraude et son contenu demeurera toujours inconnu, sauf si une autorité judiciaire en demande l’ouverture.